Archive for January, 2009

Mme DE JESUS s’en est allee dans la Maison du Pere Celeste

Janvier 30, 2009.

Mon Bien Cher Coco et toute la Famille,

En me reveillant ce matin, contrairement a ma routine habituelle, je suis alle vers l’ordinateur et je l’ai ouvert instinctivement comme pousse par quelqu’un: C’est Maman qui voulait que je sache tres tot matin qu’elle n’etait plus de ce monde: Josette s’en est allee vers la Maison du Pere Celeste. Imagine mon choc et ma peine. J’ai pleure et je pleure encore celle qui etait plus qu’une amie pour moi: Elle etait une Maman pour moi. Elle s’en est allee sans me dire au-revoir comme pour me signifier qu’elle continue a vivre dans l’autre monde, pres du Seigneur. Elle croyait dur comme fer a la vie après la mort: Je sais qu’elle est maintenant aupres de Dieu pour toujours.

Mme DE JESUS etait une femme exceptionnelle: Elle a soulage la misere autour d’elle. Elle s’est battue toute sa vie pour les plus delaissees, les moins nantis, les personnes seules, les orphelins, les etrangers. Elle ne refusait aucun service. A sa table, elle invitait tout le monde et des milliers de fois par ans. Elle savait s’oublier pour rendre les autres heureux. Elle avait une parole juste pour toute situation: elle savait consoler des amis dans la detresse. Elle a tisse une chaine d’amitie qui s’etend aujourd’hui bien au-dela de son pays natal. Elle etait tellement bonne dans son coeur qu’autour d’elle il n’y avait que joie et bonne humeur. Elle savait nous rendre meilleurs et elle savait nous rapprocher de Dieu.

Femme d’une profonde foi, elle avait une relation intime avec son Dieu. Dans les moments les plus difficiles de sa vie, elle savait faire confiance en Dieu et nous repetait cette parole: “Dieu collabore en tout pour le bien de ceux qui l’aiment”(Rom 8:28). Catechiste de formation, elle savait faire aime ce Dieu de Jesus-Christ aux petis-enfants, a ses propres enfants. Dans la joie et le don total d’une Maman au Foyer, Elle a passé la plus grande partie de sa vie a enseigner la religion et le Catechisme. Les paroisses de Lingolsheim pouvaient compter sur Mme DE JESUS. Les Pretres se tournaient avec confiance vers elle lorsqu’il fallait distribuer la Communion, proclamer la Parole de Dieu, s’occuper des enfants ou tout autre service liturgique.

Elle va beaucoup nous manquer. Mais nous savons que dorenavant elle est aupres de Dieu pour interceder en notre faveur, en faveur de tous ceux et celles qu’elle a vraiment aime sur la Terre. Le Pont invisible de la priere, de sa priere nous reliera chaque jour a elle. J’ai la ferme conviction de la revoir dans l’eternite de Dieu. Dans cette espérance de la revoir un jour dans l’au-delà, que l’Ame de notre Maman, Mme DE JESUS repose dans la Paix de Dieu. AMEN.

Mgr Louis Ngomo Okitembo

Humblement Serviteur de l’Evangile

Le véritable bonheur se trouve dans l’au-delà.

En cet hiver tres froid, la triste nouvelle de la mort de l’Abbe Michel Lomanga vient brusquemement orienter notre regard vers l’essentiel: la vie de plenitude avec Dieu, la vie dans l’au-delà. Alors qu’il avait encore plein des projets pour son avenir, le Seigneur vient de le rappeler aupres de lui pour une vie de bonheur eternel. “L’homme, dit le Pape Benoit XVI, est fait pour le Bonheur eternel”. Notre frere, l’Abbe Michel a vecu toute sa vie dans la quette permanente de ce bonheur eternel. Sa mort nous fait tres mal mais la pensee de le savoir dorenavant dans les mains de Dieu nous donne le reconfort: Il est entre dans la vie de plenitude et, par la resurrection du Christ, “la mort n’a plus aucun pouvoir”. En quittant cette vie, notre Frere est entré “en un lieu de repos” (Sg 4, 7). Et maintenant nous pouvons l’imaginer dans le Bonheur Eternel, en compagnie de tous les saints, finalement liberés de toutes les peines de cette vie. A notre tour, nous epouvons le désir de nous unir a tous les notres qui nous ont precede dans la mort et de vivre un jour une si heureuse vie dans l’au-dela.

Cette naissance au ciel de notre frere, l’Abbe Michel Lomanga nous donne une occasion privilegiee de mediter sur ce que nous devrions faire pour meriter un jour le bonheur dans l’au-delà. Si nous posions a l’Abbe Michel Lomanga la question: “Que devrions-nous faire pour meriter un jour le bonheur eternel dans l’au-dela?”Il nous repondrait a peu pres ceci:

Prendre conscience que nous sommes tous de passage en ce monde: La realite de la mort nous rappelle que nous ne sommes que des pauvres pelerins sur cette terre et que notre destination finale est le Paradis, le Royaume de Dieu. La mort nous rappelle la vanite des realites terrestres et elle nous ouvre les yeux aux realites d’en haut. Elle nous plonge dans la decouverte de l’essentiel: Une vie d’intimite profonde avec Dieu en Jesus-Christ. Nous n’avons a tirer aucun orgueil humain ni sur ce que nous avons, ni sur ce nous sommes, ni meme sur tout ce que nous faisons. Le bonheur dans l’au-dela est un don gratuit de Dieu a celui qui aura mene sa vie selon les valeurs de l’Evangile. Saint Paul, conscient de cette exigence nous exhorte en ces termes: “Tout ce qu’il y a de vrai, tout ce qui est noble, juste, pur, digne d’etre aime, d’etre honore, ce qui s’appelle vertu, ce qui merite l’eloge, tout cela, faites en l’objet de vos preoccupations”( Phil 4:8).

Vivre sur terre comme devant etre evalue chaque jour par la loi de l’amour du prochain: Le bonheur dans l’au-dela commence deja ici sur la terre par des actes concrets de tous les jour envers le prochain. N’entrera dans ce royaume que celui qui aura compris et applique la loi du jugement dernier: Tout acte envers ou contre le prochain est un acte envers ou contre le Christ: “En verite, je vous le declare, chaque fois que vous l’avez fait a l’un de ces plus petits, qui sont mes freres, c’est a moi que l’avez fait. Car, j’ai eu faim et vous m’avez donne a manger; j’ai eu soif et vous m’avez donne a boire; j’etais un etranger et vous m’avez accueilli; j’etais nu et vous m’avez habille; malade et vous m’aviez visite; en prison et vous etes venu a moi”. (Mt 25:34-40). Notre veritable bonheur dans l’au-dela sera conditionne par notre attitude concrete sur la terre. “Venez, les benis de mon Pere, dira-t-il recevez en partage le Royaume qui a ete prepare pour vous depuis la fondation du monde”(Mt 25:34).

Croire tous les jours que Demain sera meilleur: Pelerin sur la terre, vivant de l’Evangile, nous sommes les pelerins de l’esperance. Ne pourra obtenir le bonheur dans l’au-dela que celui qui seme le bonheur autour de lui chaque jour et fait tout pour que demain soit meilleur qu’aujourd’hui. Ne pourra beneficier de la felicite eternelle que celui qui, chaque jour, fais un peu plus que ce que est possible d’etre fait ! Ainsi, posons-nous la question: Sommes-nous prêts à mourir pour notre foi en Dieu, certains de jouir du Bonheur éternel? Dans notre vie de tous les jours, sommes-nous obéissant à un dessein plus noble et plus élevé, un dessein dépassant les réalités terrestres ? Il faut donc vivre sur terre comme si la vie n’a pas des limites.

En donnant sa vie à Dieu pour l’annonce de l’Evangile à son Peuple, l’abbé Michel Lomanga a place toute son espérance et toute sa foi en ce bonheur dans l’au-delà. Par le Sacrifice ultime de l’Eucharistie de tous les jours, il a rendu Jésus présent au milieu de son Peuple et Il a montre aux hommes le chemin qui mène au Paradis. Comme chacun de nous, il a récite des milliers de fois l’Acte d’espérance, cette prière catholique par laquelle le chrétien affirme son espérance dans le salut par le Christ. Et voici le Texte français de cette belle prière :

« Mon Dieu, j’espère avec une ferme confiance, que vous me donnerez, par les mérites de Jésus-Christ, votre grâce en ce monde et, si j’observe vos commandements, le bonheur éternel dans l’autre,  parce que vous l’avez promis et que vous êtes fidèle dans vos promesses ».

Dans l’espérance de le revoir un jour dans l’au-delà, que l’Ame de notre Frère, l’Abbe Michel repose dans la Paix de Dieu. AMEN.

Mgr Louis Ngomo Okitembo

Humblement Serviteur de l’Evangile